07 avril 2017

La 1ère bataille de Newbury (1643)

Voici un scénario complet pour rejouer la 1ère bataille de Newbury (1643) avec les règles Hott (très) légèrement adaptées à la guerre civile anglaise. Il sera testé dans les prochains jours, attendez-vous donc à quelques photos et possibles adaptations dans un futur billet.

Contexte historique 


Depuis le début de la guerre civile anglaise il y a un an, les armées royalistes volent de succès en succès. En réaction à ceux-ci, une armée parlementaire se rassemble sous le commandement d'Essex et marche sur Londres à la rencontre des troupes restées fidèles à la couronne. Bien que fort fatigués par de longues marches et un ravitaillement défaillant, le 15 000 hommes d'Essex se sont fort bien déployés et prêts à recevoir l'attaque des royalistes le 20 septembre 1643. Ceux-ci, commandés par le Roi Charles Ier en personne n'ont pas de véritable plan de bataille. Il s'en suit une série de combats non-coordonnés sur différents points de la ligne de front. Une étendue dégagée sur l'aile gauche royaliste est le théâtre de nombreuses charges du Prince Rupert alors que le flanc droit, dont le terrain est très découpé, ne permet que peu de manœuvres. Les hommes du jour sont les "Trained bands", des "gardes bourgeoises" locales gardées en réserve par Essex. Bien qu'ils n'ont encore jamais combattus et malgré un feu de l'artillerie parlementaire, ils repoussent coup sur coup les régiments d'infanterie et de cavalerie. Finalement, l’organisation d'Essex fait basculer la journée à son avantage. La route de Londres est ouverte aux vainqueurs qui sont accueillis en héros dans la capitale.

Le héros du jour est le Vicomte de Falkland qui n'est autre que le secrétaire d'état du roi. Désespéré par les ravages de la guerre civile et ne croyant plus à la paix, il  a revêtu ses plus beaux habits et choisi de s'avancer à découvert de façon délibérément suicidaire face à l'armée parlementaire... un monument à sa mémoire orne aujourd'hui le champ de bataille.


Ordres de bataille

Le détail et la répartition des armées en présence -comme toujours pour la guerre civile anglaise- sont assez flous. Vous trouverez ci-dessous mon interprétation qui doit être prise comme une "proposition ludique".

Royalistes - Charles Ier/Rupert - (74 AP attaquant)

Centre (Byron)       
1    Knight (G) @2 AP
1    Knight @2 AP
2    Artillery @6 AP
2    Shooters @4 AP
4    Spears @8 AP
1    Riders  @2 AP
   
Aile gauche (Rupert)       
1    Hero (G; C-in-C) @4 AP
3    Knights @6 AP
3    Riders @6 AP
2    Shooters @4 AP
2    Spears @4 AP
4    Warbands @8 AP

Aile droite (Vasavour)       
1    Knight (G) @2 AP
4    Shooters @8 AP
2    Spears @4 AP
2    Lurkers @2 AP
1    Riders @2 AP

Parlementaires - Essex - (73 AP défenseur)

Centre (Skippon)       
1    Riders (G) @2 AP
1    Artillery @3 AP
4    Shooters @8 AP
4    Spears @8 AP
6    Hordes @6 AP
   
Aile gauche (Middleton)       
1    Knights (G) @2 AP
2    Knights @4 AP
2    Spears @4 AP
3    Shooters @6 AP
1    Riders @2 AP
2    Lurkers@2 AP
       
Aile droite (Essex)       
1    Behemoth (G; C-in-C) @4 AP
1    Behemoth @ 4 AP
3    Knights @6 AP
2    Spears @4 AP
2    Shooters @4 AP
2    Beasts @4 AP

Carte et zones de déploiement (table de 180cm X 90 cm pour du 28mm)

Pour en savoir plus

Le site "British battles" donne un bon compte-rendu avec de nombreuses illustrations. Les amateurs de la guerre civile connaissent déjà le projet BCW. Voici les liens sur les pages relatives à 1st Newbury : la bataille et les ordres de bataille. Par ailleurs, Osprey a publié un fascicule qui a l'avantage d'être facile d'accès mais qui donne le sentiment que l'on en sait beaucoup sur le déroulement de la bataille alors que les sources fiables sont en réalité très limitées.

24 mars 2017

A défaut de peindre... on "Pousse du plomb"

C'est un peu le calme plat sur la table de peinture... mais tout le contraire sur la table de jeu. Histoire d'animer le blog, je partage avec vous quelques photos (merci Alex) de notre partie "test" Bolt Action/Konflikt47.


Cette règle très amusante nous a fait penser aux parties de 40K de notre adolescence. Le système d'activations +/- aléatoires, les tirs d'opportunités et la simplification de plusieurs résolutions constituent une évolution réussie de ce type de moteurs. La preuve : plusieurs armées sont maintenant en cours de constitution parmi notre groupe de joueurs !



Ci-dessus, les armées allemandes attendent la déferlante russe qui a bien du mal à avancer sous le feu de l'ennemi (cfr. ci-dessous).


Par ailleurs, notre campagne Frostgrave continue en parallèle. Nous en sommes à la moitié du livret "Seigneur liche" avec des parties à 4 joueurs. Ci-dessous, le centre de la table couvert de murs et autres brouillards magiques.



Les parties sont toujours remplies de moments "cinématiques", comme ici lorsqu'une magicienne de Slaanesh se fait couper en tranches par un héros fantastico-romain sorti du brouillard.

Jouer en campagne est notre façon favorite de pousser du plomb... nous pensons déjà à la suivante. Pourquoi pas avec du Saga ?

21 mars 2017

Les prochaines figurines à peindre sont prêtes

Le défi ludhibelliste 2017 vient de commencer. Histoire de me donner une chance de bien avancer, j'ai préparé une série de figurines. Je ne promets pas de tout terminer durant la période du défi, mais je pourrai directement piocher dans ce stock sans "perdre de temps" sur le montage.


Ci-dessus, de la guerre civile anglais (Redoubt/Perry) accompagnée par une bestiole Reaper. Les deux photos ci-dessous proposent les dernières figurines du Kickstarter Winter War (Baker). Vous pouvez peut-être identifier des armes de soutien, cavaliers, marqueurs "pin" et autres éléments indispensables.



Tout ce beau monde devrait connaître le baptême du feu sur une table Bolt Action/Konflikt47... un jeu qui fait le buzz parmi le "petit groupe local".

16 mars 2017

"Rogue Stars" : ma bande de C3 du Concord

Depuis le début de cette année, j'ai été monomaniaque et me suis uniquement concentré sur la guerre civile anglaise. Près de 100 figurines d'affilées plus tard, je m'octroie une petite pause avec une bande destinée à tester "Rogue Stars". Elle est constituée de 6 figurines de fantassins C3 et d'un drone (figurines Warlord).


Jusqu'à présent, ce sont les seules figurines que j'ai achetées en 2017... et je compte bien continuer à vider mon stock avant de céder à de grosses tentations.

14 mars 2017

Une dizaine de figurines pour la guerre civile anglaise (ECW - 28mm)

Et hop ! On continue le projet "guerre civile anglaise" et les photos moches. Ce coup-ci, c'est avec une nouvelle unité d'infanterie anglaise : soit deux socles de tireurs (Warlord) complétés de deux éléments de piquiers (Redoubt).



Je découvre que mon compteur annuel est déjà à 279 marius pour 2017... quand je pense que j'ai péniblement atteins les 182 marius pour les 12 mois de 2016. J'espère continuer sur la même lancée le reste de l'année. Je me demande bien quel sera l'impact du défi ludhibelliste qui commence demain...

09 mars 2017

Le blogurizine 25 est paru !

Le E-(fan)zine est disponible gratuitement ici
Près de 150 pages dédiées à notre hobby vous attendent.

http://blogurizine.canalblog.com/

Bonne lecture !

07 mars 2017

Nouveau "Défi Ludhibelliste Peinturlurliste" (DLP) : à vos pinceaux

Cela devient une petite tradition de la blogosphère figurinistique : Lee et consort ouvrent une nouvelle saison du Défi Ludhibelliste Peinturlurliste (DLP). Celle-ci portera du 15 mars au 15 juin 2017.

http://defi-ludhibelliste.blogspot.be

Pour rappel, le but de la manœuvre est simplement de se motiver et de partager nos créations/avis/commentaires "comme si" nous étions dans le même atelier. La participation est gratuite et il n'y a rien à gagner... je me lance pour 500 points (soit +/- 200 marius).

Les consignes sont ICI. Et toi, ami lecteur, tu te lances ?