23 janvier 2018

Les premiers survivants sont peints...

Les premiers survivants de notre projet "post-apoc" sont enfin terminés. Ils ont trainé fort longtemps sur l'établi, mais je suis finalement assez content du résultat (les photos sont très injustes à leur égard). A mon habitude, j'ai mélangé toute une série de marques différentes... et trouve qu'elles se mixent pas trop mal.


Ci-dessus, des Lead Adventure dont certaines qui font fort penser à "The Road".


Ci-dessus, quelques Spectre achetées comme les autres à Crisis. Et pour terminer, deux séries d'Empress.



Il faudra sans doute attendre un peu avant de voir la prochaine série. En effet, nous sommes en ce moment concentrés sur les décors... et ceux-ci nous prennent plus de temps que prévu.

18 janvier 2018

Le Léopard a 50 ans... une expo au musée royal de l'armée

On n'en parle pas beaucoup, mais une nouvelle (petite) expo est en cours au Musée Royal de l'Armée. Elle s'intitule "Léo 50 : 1967-2017". Pourquoi Léo ? Mais pour "Léopard" bien entendu... l'ancien char de bataille principal de l'armée belge.



Le coeur de l'expo est constitué de displays des différentes variantes du blindé dont la Belgique a possédé plus de 300 exemplaires. On peut y voir les "classiques" 1A1A2 et 1A1A2, un Gépard (anti-aéronefs ci-dessus), un prototype, des engins du génie et même le surprenant "tintin" avec sa tourelle d'écolage (ci-dessous). Une partie de ce matériel est en plein air et non abrité (!)... la rouille va sans doute faire rapidement des ravages.







L'exposition comprend aussi des archives d'actualité, interviews d'équipages et quelques véhicules complémentaires comme l'AIFV ci-dessous.


Si j'y ai passé un très bon moment en excellente compagnie, l'exposition n'est qu'une demi-réussite. En effet, toutes une série de questions s'imposent aux visiteurs :
  • On constate au fil des commentaires que de nombreuses composantes ont été produites en Belgique. Quelles ont été les retombées économiques pour le pays ?
  • Pourquoi la Belgique ne dispose plus de chars de bataille alors qu'elle dispose d'un CAPEX gigantesque pour acheter des F35 (et l'OPEX qui va avec) ?
  • Ces blindés n'ont été utilisés qu'une seule fois en opération (ex-Yougoslavie). Pourquoi n'ont-ils pas été déployés au Golf ou ailleurs ?
  • Quel est le cycle de vie du Léopard ?
  • Quel est son positionnement vis à vis de ses contemporains ?
  • Bref, quelle a été sa contribution réelle?
Malheureusement, aucune des questions ci-dessus n'est adressée... et le non-spécialiste (comme moi) quitte l'expo avec pas mal d'interrogations en tête.

Pour info, les futures expositions du Musée ne sont pour le moment pas communiquées, mais la rénovation en profondeur des salles de la collection permanente est bien en cours. Il se murmure que la section "navale" va bientôt (re)ouvrir ses portes... et je ne manquerai pas de la visiter !

16 janvier 2018

Quelques figurines de plus...

On m'a glissé à l'oreille qu'un univers post-apocalyptique sans femmes réduit tous les espoirs des survivants au néant. Même si cela ne va pas forcément faciliter le quotidien de la gente masculine, voici quelques compagnes de galère.


Ci-dessus, quelques gravures de la défunte gamme "Mojo Miniatures" sur lesquelles j'ai pu mettre la main. Ci-dessous, une Gringo achetée à Crisis.


Avec mon stock post-apocalyptique, j'ai maintenant de quoi alimenter une campagne complète. Pendant que j'écris ces lignes, les premiers décors sèchent à la cave...

11 janvier 2018

On a peut-être vu "un peu" large...

Voilà, la commande TTCombat arrivée il y a déjà un bon bout de temps a été disséquée... et on a peut-être vu "un peu" large. Notre but : réaliser une table post-apocalyptique dans une thématique hivernale.


Ci-dessous les éléments les plus intéressants en un cliché. Nous avons commencé à identifier quelques tutoriaux pertinents. L'opération est jouable en un temps pas trop long, mais nous avons besoin de matos complémentaire (bombes de peintures, feutres, pinceaux plats, carte plastique,...).


Nous avons choisi les trois premiers bâtiments... la suite dans pas trop longtemps (enfin j'espère).

08 janvier 2018

L'heure des bilans...

Le début de l'année est le moment idéal pour regarder dans le rétroviseur... et se rendre compte de tendances que l'on avait pas remarquées.  Ci-dessous, un graphique qui renseigne le nombre de Marius peints depuis la création de "Panique dans la vitrine".




Et oui, le graphique est sans appel : le nombre de Marius annuels s'est divisé par deux en huit ans. Le tassement de 2015-2016 correspond à l'arrivée du plus gentil des petits garçons dans la pièce contigüe à la salle de jeux. L'avenir nous dira si la moyenne des 600 Marius annuels des cinq dernières années sera atteinte en 2018 comme en 2017. Cependant, comme je n'ai pas beaucoup de projets dans les tiroirs, ceci n'est pas garanti.

La grande tendance est le passage au "tout 28mm". Alors qu'en 2010 cette échelle ne représentait que 15% de la peinture fraiche, le 28mm s'est progressivement imposé dans 100% de la production. J'avoue que le 54mm me tente et pourrait être LA grande nouveauté de cette année.

Je n'ai pas pris l'habitude de renseigner les parties jouées tout au long de l'année. Je ne crois pas me tromper en soulignant principalement Frostgrave avec un soupçon d'OGAM, Saga et Hott (ECW). Notre campagne Frostgrave étant sur le point de se terminer, j'imagine que 2018 sera sous le signe du post-apo et de la SF... avec à nouveau une pincée d'OGAM, Saga et Hott (ECW).

A quand la prochaine partie en bonne compagnie ? Ce samedi pardi !

A très bientôt.

07 janvier 2018

Meilleurs Voeux pour 2018 !

Bonjour à tous. 
Avec un peu de retard, voici mes meilleurs voeux pour 2018.


Que cette année soit douce, équilibrée et lumineuse !

05 décembre 2017

Surviants : les couleurs "de base"

La toute première série a reçu ses couleurs de base. Vous constatez que je me suis limité à une palette d'une quinzaine de teintes. Le prochain "batch" recevra 15 nouvelles teintes et ainsi de suite. J'espère qu'une fois le boulot terminé, le groupe sera suffisamment hétérogène pour être crédible".



La durée de cette étape est d'en moyenne 10 minutes par figurine. Je dois maintenant peindre les yeux, faire les retouches et encrer ces "survivants".