15 juin 2017

Kickstarter "Winter War" : le bilan

Les lecteurs les plus fidèles se souviennent peut-être qu'en 2013, je participais au Kickstarter "Winter war" de Baker miniatures. Presque 4 ans plus tard, voici ce que j'ai obtenu pour les 99£ engagés : une belle petite armée finlandaise pour la WWII.



Ce Kickstarer a connu de nombreuses difficultés et je peux sincèrement m'estimer heureux d'avoir reçu autant de matériel. Au total je m'en sors finalement avec un lot d'une valeur de 0,72£ la figurine (en métal). Si le T26 est magnifique (dispo depuis chez JTFM) et certaines figurines pas mal du tout, la qualité est globalement assez variable.

Cependant, il me manque quand même du matos à savoir :
  • Finnish war hero Simo Häyhä.
  • Jaeger Ski troops
  • Anti-Tank Gun
  • Artillery
  • Heavy Machine gun team
  • Lahti AT rifles
  • Field Kitchen
  • Truck with AA gun
  • Aerosan OSGA
J'espère aligner tout ce petit monde sur une table "Bolt Action" dans pas trop longtemps... surtout que Warlord a annoncé la sortie prochaine d'un supplément "finlandais' pour Konflikt47.

13 juin 2017

Finlandais WWII (Baker 28mm) : cavaliers et blessés

Toujours dans le cadre du défi ludhibelliste, voici une dernière série de figurines "finlandaises" issues du Kickstarter de Baker. Six cavaliers et quelques blessés qui serviront de marqueurs pour Bolt Action. La gravure n'est pas exceptionnelle, mais cela "devrait le faire" sur un table de jeux.


 
A priori, cette armée est terminée... à moins que Baker fournisse les dernières figurines manquantes du Kickstarter. Je vais faire le bilan de ce que j'ai reçu/attends toujours dans les prochains jours.

06 juin 2017

La bataille d’Adwalton Moor (1643)

Comme nous avons eu beaucoup de plaisir à rejouer la 1ère bataille de Newbury, nous avons décidé de remettre du plomb sur la table et de reconstituer un autre affrontement historique. Cette fois, nous serons dans les bottes des Fairfax (père et fils) et de Newcastle lors de la bataille d’Adwalton Moor. Ce scénario est prévu pour la règle Hott que nous avons (très) légèrement modifiées. Il sera testé dans les prochains jours, attendez-vous donc à quelques photos et possibles adaptations lors d'une mise à jour de ce billet.

Contexte historique


Nous sommes dans le Yorkshire de 1643, une région royaliste située dans le Nord de l’Angleterre. En début d’année, alors qu'une tempête de neige fait rage, Sir Thomas Fairfax a pris la ville de Leeds. En réaction, le Comte de Newcastle rassemble une armée en toute hâte afin de venir à sa rencontre. George Goring livre une première bataille victorieuse à Seacroft Moor mais est vaincu à Wakefield et y est même capturé (il sera enfermé dans la tour de Londres pendant 1 an). En juin, Newcastle décide de lancer l’offensive. Les armées se rencontrent non loin de Bradford, à Adwalton Moor.

Du coté parlementaire, les Fairfax (père et fils) décident d’adopter une position défensive appuyées sur un réseau de murets et de haies se protégeant ainsi de la cavalerie royaliste. Cette dernière tente malgré tout plusieurs charges infructueuses et la bataille semble perdue. Alors que Newcastle est sur le point de sonner la retraite, le colonel Kirton le persuade de le laisser charger une dernière fois avec son infanterie et l’appui de l’artillerie… et simultanément, Fairfaix décide de lancer la poursuite des royalistes. Son aile gauche est surprise par l’assaut et se fait même déborder par les restes de la cavalerie de Newcastle. A la suite d’un effet domino et d’un manque de coordination, l’armée qui était sur le point de l’emporter est mise en déroute... les Fairfax devront fuir jusqu’à Hull sur la côté Est de l’Angleterre.

Carte et zones de déploiement


 

Ordres de bataille

Parlementaires (défenseurs)

Reserve - Lord Fairfax       
1    Knight (G & C-in-C)    2
6    Hordes    6
4    Spears    8
1    Riders    2
2    Knights    4

Right Wing - sir FairFax       
1    Knight (G)    2
5    Shooters    10
1    Riders    2
1    Knight    2
2    Lurkers    2
1    Artillery    3
       
Left Wing - Gifford       
1    Knight (G)    2
5    Shooters    10
1    Riders    2
1    Knight    2
2    Lurkers    2
1    Sneaker    3
 

Royalistes (attaquants)

Center - Newcastle
1    Rider (G & C-in-C)    2
1    Hero    4
2    Beasts    4
6    Warband    12
1    Artillery    3
2    Shooters    4
4    Spears    8
       
Left wing - Howard       
1    Knight (G)    2
2    Shooters    4
4    Spears    8
2    Knights    4
1    Riders    2
       
Right wing - King       
1    Hero (G)    4
2    Shooters    4
4    Spears    8
2    Knights    4
1    Riders    2

Pour en savoir plus

Comme d'habitude, le project BCW et le site british battles sont de bonnes sources. On appréciera aussi les informations du battlefield trust et les nombreuses cartes qui y sont disponibles.

22 mai 2017

Quelques Finlandais WWII de plus...

Je n'avais pas avancé sur mes Finlandais depuis octobre 2015 ! Plusieurs joueurs de notre petit groupe ayant kraké pour Bolt Action, j'ai remis du plomb Baker sur l'établi. Vous trouverez ci-dessous, un mortier de 81mm, une MMG, un tireur de précision, des pionniers (dont un avec lance-flammes), des observateurs d'artillerie et un médic. Que de l'indispensable !

Comme vous l'imaginez, la qualité de gravure des figurines de ce kickstarter a fait l'objet de gros débats...







Ces figurines ne sont certainement pas les dernières du projet. En effet, je peins actuellement des cavaliers et autres blessés pour la même armée. Ils seront sans doute suivi par du "tout autre" : soit de l'ECW, soit de l'OGAM.

15 mai 2017

"Rogue Stars" : ma bande de C3 - "Gates of Antares"

Après une longue absence, voici ma bande pour "Rogue Stars", un jeu d'escarmouches futuristes qui ne demande que 5 à 6 figurines par joueur. J'ai assemblé une grappe de C4 warlord initialement destinée à leur gamme "Gates of Antares".


Quatre troufions (dont un avec "arme spéciale") sont commandés par un NCO et un officier (cette dernière est en métal). Ils sont accompagnés par un drone lourdement armé présent sur la grappe.



Ci-dessus, la bande au complet. Cela se peint très vite "comme des "Space-Marines", d'autant que je me suis limité aux couleurs de la livrée "officielle". Je vais dès à présent me pencher sur mes Finlandais (W)WWII... qui devraient être encore plus facile à peinturlurer.

07 avril 2017

La 1ère bataille de Newbury (1643)

Voici un scénario complet pour rejouer la 1ère bataille de Newbury (1643) avec les règles Hott (très) légèrement adaptées à la guerre civile anglaise. Il sera testé dans les prochains jours, attendez-vous donc à quelques photos et possibles adaptations dans un futur billet.

Contexte historique 


Depuis le début de la guerre civile anglaise il y a un an, les armées royalistes volent de succès en succès. En réaction à ceux-ci, une armée parlementaire se rassemble sous le commandement d'Essex et marche sur Londres à la rencontre des troupes restées fidèles à la couronne. Bien que fort fatigués par de longues marches et un ravitaillement défaillant, le 15 000 hommes d'Essex se sont fort bien déployés et prêts à recevoir l'attaque des royalistes le 20 septembre 1643. Ceux-ci, commandés par le Roi Charles Ier en personne n'ont pas de véritable plan de bataille. Il s'en suit une série de combats non-coordonnés sur différents points de la ligne de front. Une étendue dégagée sur l'aile gauche royaliste est le théâtre de nombreuses charges du Prince Rupert alors que le flanc droit, dont le terrain est très découpé, ne permet que peu de manœuvres. Les hommes du jour sont les "Trained bands", des "gardes bourgeoises" locales gardées en réserve par Essex. Bien qu'ils n'ont encore jamais combattus et malgré un feu de l'artillerie parlementaire, ils repoussent coup sur coup les régiments d'infanterie et de cavalerie. Finalement, l’organisation d'Essex fait basculer la journée à son avantage. La route de Londres est ouverte aux vainqueurs qui sont accueillis en héros dans la capitale.

Le héros du jour est le Vicomte de Falkland qui n'est autre que le secrétaire d'état du roi. Désespéré par les ravages de la guerre civile et ne croyant plus à la paix, il  a revêtu ses plus beaux habits et choisi de s'avancer à découvert de façon délibérément suicidaire face à l'armée parlementaire... un monument à sa mémoire orne aujourd'hui le champ de bataille.


Ordres de bataille

Le détail et la répartition des armées en présence -comme toujours pour la guerre civile anglaise- sont assez flous. Vous trouverez ci-dessous mon interprétation qui doit être prise comme une "proposition ludique".

Royalistes - Charles Ier/Rupert - (74 AP attaquant)

Centre (Byron)       
1    Knight (G) @2 AP
1    Knight @2 AP
2    Artillery @6 AP
2    Shooters @4 AP
4    Spears @8 AP
1    Riders  @2 AP
   
Aile gauche (Rupert)       
1    Hero (G; C-in-C) @4 AP
3    Knights @6 AP
3    Riders @6 AP
2    Shooters @4 AP
2    Spears @4 AP
4    Warbands @8 AP

Aile droite (Vasavour)       
1    Knight (G) @2 AP
4    Shooters @8 AP
2    Spears @4 AP
2    Lurkers @2 AP
1    Riders @2 AP

Parlementaires - Essex - (73 AP défenseur)

Centre (Skippon)       
1    Riders (G) @2 AP
1    Artillery @3 AP
4    Shooters @8 AP
4    Spears @8 AP
6    Hordes @6 AP
   
Aile gauche (Middleton)       
1    Knights (G) @2 AP
2    Knights @4 AP
2    Spears @4 AP
3    Shooters @6 AP
1    Riders @2 AP
2    Lurkers@2 AP
       
Aile droite (Essex)       
1    Behemoth (G; C-in-C) @4 AP
1    Behemoth @ 4 AP
3    Knights @6 AP
2    Spears @4 AP
2    Shooters @4 AP
2    Beasts @4 AP

Carte et zones de déploiement (table de 180cm X 90 cm pour du 28mm)

Pour en savoir plus

Le site "British battles" donne un bon compte-rendu avec de nombreuses illustrations. Les amateurs de la guerre civile connaissent déjà le projet BCW. Voici les liens sur les pages relatives à 1st Newbury : la bataille et les ordres de bataille. Par ailleurs, Osprey a publié un fascicule qui a l'avantage d'être facile d'accès mais qui donne le sentiment que l'on en sait beaucoup sur le déroulement de la bataille alors que les sources fiables sont en réalité très limitées.

24 mars 2017

A défaut de peindre... on "Pousse du plomb"

C'est un peu le calme plat sur la table de peinture... mais tout le contraire sur la table de jeu. Histoire d'animer le blog, je partage avec vous quelques photos (merci Alex) de notre partie "test" Bolt Action/Konflikt47.


Cette règle très amusante nous a fait penser aux parties de 40K de notre adolescence. Le système d'activations +/- aléatoires, les tirs d'opportunités et la simplification de plusieurs résolutions constituent une évolution réussie de ce type de moteurs. La preuve : plusieurs armées sont maintenant en cours de constitution parmi notre groupe de joueurs !



Ci-dessus, les armées allemandes attendent la déferlante russe qui a bien du mal à avancer sous le feu de l'ennemi (cfr. ci-dessous).


Par ailleurs, notre campagne Frostgrave continue en parallèle. Nous en sommes à la moitié du livret "Seigneur liche" avec des parties à 4 joueurs. Ci-dessous, le centre de la table couvert de murs et autres brouillards magiques.



Les parties sont toujours remplies de moments "cinématiques", comme ici lorsqu'une magicienne de Slaanesh se fait couper en tranches par un héros fantastico-romain sorti du brouillard.

Jouer en campagne est notre façon favorite de pousser du plomb... nous pensons déjà à la suivante. Pourquoi pas avec du Saga ?