20 juillet 2010

Marius en puissance

De nombreux joueurs, contemplant tristement leur pile de plomb ou fièrement leure dernière unité terminée ont essayé de mesurer leur (non)productivité. La blogosphère anglo-saxone a adopté les "Olley points" (du nom de leur créateur Bob Olley). Quant à la francophone, elle doit à Walktapus l'utilisation des "Marius".

Je cite le Psilète : "Partant du fait qu'un scalaire est plus facile à comptabiliser que n'importe quoi d'autre, le marius sert à mesurer la productivité, évaluer dans quel siècle on aura fini de peindre tout son plomb, narguer les petits camarades, et se fixer des APOs chiffrés. C'est basé sur une rapport scientifiquement mesuré, tout à fait subjectif et grossièrement arrondi de temps de peinture par lots".
Pour ma part, comptabiliser les Marius est une source de motivation. Celle-ci est bien nécessaire dans mon activité solitaire et sans fin du peintre de figurines : je me vois avancer !

60 Marius bientôt terminés pour Ambush Alley
Voici la façon dont seront comptabilisés les Marius sur ce blog :
1 fantassin 15mm = 1 marius
1 socle 6mm (fantassins ou véhicule) = 1 marius
1 cavalier 15mm = 2 marius
1 fantassin 20mm = 2 marius
1 fantassin 25mm = 3 marius
1 véhicule 15/20mm =3 marius

Plus qu'à débuter la centaine de Marius restants pour mon projet Ambush Alley...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire