18 janvier 2018

Le Léopard a 50 ans... une expo au musée royal de l'armée

On n'en parle pas beaucoup, mais une nouvelle (petite) expo est en cours au Musée Royal de l'Armée. Elle s'intitule "Léo 50 : 1967-2017". Pourquoi Léo ? Mais pour "Léopard" bien entendu... l'ancien char de bataille principal de l'armée belge.



Le coeur de l'expo est constitué de displays des différentes variantes du blindé dont la Belgique a possédé plus de 300 exemplaires. On peut y voir les "classiques" 1A1A2 et 1A1A2, un Gépard (anti-aéronefs ci-dessus), un prototype, des engins du génie et même le surprenant "tintin" avec sa tourelle d'écolage (ci-dessous). Une partie de ce matériel est en plein air et non abrité (!)... la rouille va sans doute faire rapidement des ravages.







L'exposition comprend aussi des archives d'actualité, interviews d'équipages et quelques véhicules complémentaires comme l'AIFV ci-dessous.


Si j'y ai passé un très bon moment en excellente compagnie, l'exposition n'est qu'une demi-réussite. En effet, toutes une série de questions s'imposent aux visiteurs :
  • On constate au fil des commentaires que de nombreuses composantes ont été produites en Belgique. Quelles ont été les retombées économiques pour le pays ?
  • Pourquoi la Belgique ne dispose plus de chars de bataille alors qu'elle dispose d'un CAPEX gigantesque pour acheter des F35 (et l'OPEX qui va avec) ?
  • Ces blindés n'ont été utilisés qu'une seule fois en opération (ex-Yougoslavie). Pourquoi n'ont-ils pas été déployés au Golf ou ailleurs ?
  • Quel est le cycle de vie du Léopard ?
  • Quel est son positionnement vis à vis de ses contemporains ?
  • Bref, quelle a été sa contribution réelle?
Malheureusement, aucune des questions ci-dessus n'est adressée... et le non-spécialiste (comme moi) quitte l'expo avec pas mal d'interrogations en tête.

Pour info, les futures expositions du Musée ne sont pour le moment pas communiquées, mais la rénovation en profondeur des salles de la collection permanente est bien en cours. Il se murmure que la section "navale" va bientôt (re)ouvrir ses portes... et je ne manquerai pas de la visiter !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire