07 avril 2017

La 1ère bataille de Newbury (1643)

Voici un scénario complet pour rejouer la 1ère bataille de Newbury (1643) avec les règles Hott (très) légèrement adaptées à la guerre civile anglaise. Il sera testé dans les prochains jours, attendez-vous donc à quelques photos et possibles adaptations dans un futur billet.

Contexte historique 


Depuis le début de la guerre civile anglaise il y a un an, les armées royalistes volent de succès en succès. En réaction à ceux-ci, une armée parlementaire se rassemble sous le commandement d'Essex et marche sur Londres à la rencontre des troupes restées fidèles à la couronne. Bien que fort fatigués par de longues marches et un ravitaillement défaillant, le 15 000 hommes d'Essex se sont fort bien déployés et prêts à recevoir l'attaque des royalistes le 20 septembre 1643. Ceux-ci, commandés par le Roi Charles Ier en personne n'ont pas de véritable plan de bataille. Il s'en suit une série de combats non-coordonnés sur différents points de la ligne de front. Une étendue dégagée sur l'aile gauche royaliste est le théâtre de nombreuses charges du Prince Rupert alors que le flanc droit, dont le terrain est très découpé, ne permet que peu de manœuvres. Les hommes du jour sont les "Trained bands", des "gardes bourgeoises" locales gardées en réserve par Essex. Bien qu'ils n'ont encore jamais combattus et malgré un feu de l'artillerie parlementaire, ils repoussent coup sur coup les régiments d'infanterie et de cavalerie. Finalement, l’organisation d'Essex fait basculer la journée à son avantage. La route de Londres est ouverte aux vainqueurs qui sont accueillis en héros dans la capitale.

Le héros du jour est le Vicomte de Falkland qui n'est autre que le secrétaire d'état du roi. Désespéré par les ravages de la guerre civile et ne croyant plus à la paix, il  a revêtu ses plus beaux habits et choisi de s'avancer à découvert de façon délibérément suicidaire face à l'armée parlementaire... un monument à sa mémoire orne aujourd'hui le champ de bataille.


Ordres de bataille

Le détail et la répartition des armées en présence -comme toujours pour la guerre civile anglaise- sont assez flous. Vous trouverez ci-dessous mon interprétation qui doit être prise comme une "proposition ludique".

Royalistes - Charles Ier/Rupert - (74 AP attaquant)

Centre (Byron)       
1    Knight (G) @2 AP
1    Knight @2 AP
2    Artillery @6 AP
2    Shooters @4 AP
4    Spears @8 AP
1    Riders  @2 AP
   
Aile gauche (Rupert)       
1    Hero (G; C-in-C) @4 AP
3    Knights @6 AP
3    Riders @6 AP
2    Shooters @4 AP
2    Spears @4 AP
4    Warbands @8 AP

Aile droite (Vasavour)       
1    Knight (G) @2 AP
4    Shooters @8 AP
2    Spears @4 AP
2    Lurkers @2 AP
1    Riders @2 AP

Parlementaires - Essex - (73 AP défenseur)

Centre (Skippon)       
1    Riders (G) @2 AP
1    Artillery @3 AP
4    Shooters @8 AP
4    Spears @8 AP
6    Hordes @6 AP
   
Aile gauche (Middleton)       
1    Knights (G) @2 AP
2    Knights @4 AP
2    Spears @4 AP
3    Shooters @6 AP
1    Riders @2 AP
2    Lurkers@2 AP
       
Aile droite (Essex)       
1    Behemoth (G; C-in-C) @4 AP
1    Behemoth @ 4 AP
3    Knights @6 AP
2    Spears @4 AP
2    Shooters @4 AP
2    Beasts @4 AP

Carte et zones de déploiement (table de 180cm X 90 cm pour du 28mm)

Pour en savoir plus

Le site "British battles" donne un bon compte-rendu avec de nombreuses illustrations. Les amateurs de la guerre civile connaissent déjà le projet BCW. Voici les liens sur les pages relatives à 1st Newbury : la bataille et les ordres de bataille. Par ailleurs, Osprey a publié un fascicule qui a l'avantage d'être facile d'accès mais qui donne le sentiment que l'on en sait beaucoup sur le déroulement de la bataille alors que les sources fiables sont en réalité très limitées.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire